guerrier de la Lumière

Publié le par Lilibeth

Encore une fois, mon imagination me joue un tour. La floraison de mon unique iris mérite un hommage à ma façon. Un petit travail infographique de longue haleine de découpages en effets spéciaux m'a amené à créer une image plutôt spéciale : allait-elle être un mandala ou un tableau numérique ?

Mais voilà, un poing brandi et un bouclier levé me rappellent alors la force d'un message que j'ai lu il y a bien longtemps. L'auréole lumineuse et l'ambiance violette propices à la méditation m'ont conduite à une petite révision du Manuel du Guerrier de la Lumière.

 

irislosange

 

 

"Alors je répète :
Les guerriers de la lumière se
reconnaissent au premier regard.
Ils sont au monde, ils font partie du
monde, et ils ont été envoyés au monde
sans besace ni sandales. Souvent ils sont
lâches. Et ils n’agissent pas toujours correctement.
Les guerriers de la lumière souffrent pour
des sottises, ils se préoccupent de choses
mesquines, se jugent incapables de grandir.
De temps en temps, ils se croient
indignes d’une bénédiction ou d’un miracle.
Les guerriers de la lumière se demandent
fréquemment ce qu’ils font ici. Souvent ils
trouvent que leur vie n’a pas de sens.
C’est pour cela qu’ils sont des guerriers de
la lumière. Parce qu’ils se trompent. Parce
qu’ils s’interrogent. Parce qu’ils continuent
de chercher un sens. Et ils finiront
par le trouver."

 

(Page 108 du Manuel du Guerrier de la Lumière de Paulo Coelho)

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans carnet de notes

Commenter cet article

clovis simard 26/10/2011 12:06



Blog(fermaton.over-blog.com).No-22, THÉORÈME DU GUERRIER.- Les VERTUS en JUSTICE ?



tea che 28/04/2010 00:17



Autant de temps pour commencer, et encore autant pour s'arrêter,


le reste... se fait tout seul ! :o)...


 


J'aime Paulo Coelho mais je ne connais pas ce titre.


Et ce passage, particulièrement obscur, tout ce que je peux en saisir c'est que, les guerriers de la lumière, c'est toi, c'est moi, c'est eux, c'est nous tous...


Et, mettre un nom sur nous tout, voilà qui mène... où ?


 


Bonne nuit Lilibeth !



Lilibeth 28/04/2010 22:48



mettre un nom sur nous tout, c'est : l'humanité ! Qualités, défauts, assumer sa condition et aimer ses semblables, humilité et dépouillement, se questionner sans attendre de réponse, chercher,
fouiller, trouver, comprendre enfin. Ca aide à ne pas déprimer quand on se rend compte qu'on est là par une terrible erreur ... Mais peut-être qu'à mon tour je ne comprends pas ce que tu ne
comprends pas, tu comprends?


Bonne soirée printanière, ouvre les fenêtres



soliane 27/04/2010 15:05



Je possède ce livre dans ma bibloothèque ... quant à ta création elle est étonnante !



Lilibeth 28/04/2010 22:12



Merci Soliane



orelys 26/04/2010 21:04



Un classique...Merci de le remettre à l'honneur. Je vais me replonger dans sa sagesse dès ce soir.


Superbe transformation d'Iris qui est une messagère divine dans la mythologie grecque.


Bises



Lilibeth 26/04/2010 23:15



... mais un classique méconnu d'un grand nombre, il est temps qu'il ressorte de la poussière de son sommeil. Et moi qui pensais que le messager s'appelait Héracles, je découvre ainsi une autre
facette de cet iris . Douce soirée. Bises


 



cyrianne 26/04/2010 11:16



SUPERBE travail, Chevalier de la Lumière!...


Ce que tu fais habilement en infographie, je mets des semaines à le réaliser avec les ciseaux pour exprimer, en passant par tous les états décrits, ces sentiments de guerrier; c'est un réel
combat de tous les jours, avec les autres, avec  la matière! C'est la chevalerie moderne, quoi!...


J'ai pris beaucoup d'intérêt à lire le texte associé à cette magnifique iris-chevalier sur fond de losange; on y retrouve la géométrie sacrée, celle du Grand Shéma, celle de la Transformation.


J'aime beaucoup ton travail: voir au-delà de la forme.


A bientôt


Cyrianne



Lilibeth 28/04/2010 22:22



La chevalerie est un état d'esprit qui rouille avec la dernière cote de maille. J'ai pris un peu de temps pour répondre à ton commentaire tant il m'interpelle et me questionne. Pour réaliser ce
que tu crées, il me faudrait au moins 3 vies entières et autant de dons supplémentaires. Je n'y connais pas grand chose en géométrie sacrée autre que de me laisser guider par une forme plutôt
qu'une autre. C'est qu'une fois terminé que cet iris m'a glissé son message. Merci Cyrianne. A bientôt