Erik Satie : génie incompris

Publié le par Lilibeth



Encore un artiste génial décalé et dans son temps d'existence et dans sa vision musicale. Au même titre que les peintres impressionnistes, son art majeur a été détesté par les critiques. Amoureux du moyen âge et précurseur du jazz, il était un révolté exalté. C'est qu'il en fallait une sacrée dose d'humour pour accepter sa musique sur un concept revisité propre à lui même. Mais dépoussiérer ou révolutionner la musique dite classique c'est comme épiler un mammouth avec ses doigts ...




J'ai eu la chance d'aller à la rencontre de ses oeuvres à Honfleur. Je ne connaissais que peu de ses pièces musicales avec des noms à coucher dehors et j'ai été émerveillée par une créativité touchant tous les domaines d'un artiste accompli. Quel beau voyage entre le passé et le présent. Monsieur Satie, vous n'avez pas pris une ride, on pourrait presque y entendre le rire d'un adolescent.

J'ai une version jazz des gymnopédies qui me suspend dans un temps indéfinissable. Je regrette que d'autres pièces classiques n'ont pas été revisitées à ce jour à part peut être Gainsbourg avec "lemon incest" dont la musique est de Chopin.

En avance sur son temps, il fut parfois en retard sur sa vie et ne vécut pas très heureux. C’est vrai qu’il lui arriva de s’écrire des lettres à lui-même.

 “Si j’étais riche, j’aurais peur de perdre ma fortune”, répétait-il souvent pour plaisanter.

Il n’en eut jamais l’occasion. Il mourut pauvre et solitaire à Paris en 1925.

Satie, on le sait, avait le goût de la provocation. Dans ses Mémoires d’un amnésique, en parlant de ses Morceaux en forme de poire (1903), il écrivait : « Tout le monde vous dira que je ne suis pas un musicien. C’est juste. Dès le début de ma carrière, je me suis, de suite, classé parmi les honométrographes. Mes travaux sont de la pure phonométrique.

et il ajoutait :

"Je ne suis pas n'importe qui : Erik Satie, compositeur gymnopédiste phonométrographe huluberlubuesque et philophone."

et une dernière pour la route :

"J'ai du oublier mon parapluie dans l’ascenseur. Mon parapluie doit être très inquiet de m’avoir perdu. Monsieur Satie parle parfois à la lune, il ne crie pas pour être sûr d'être entendu."

Je vous propose d'écouter Gymnopédie n°1



ahhhh comme j'aurai aimé le connaître ce monsieur, lui hors du temps et moi pas dans le bon, on se serait bien entendu ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
<br /> rho ba moi aussi suis incompris, lol<br /> je sais meme plus ce que je dis<br /> allé bonne soirée a toi et passe un bon week end<br /> bisous<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> oui mais moi je te comprends lol et suis pas la seule hein<br /> Bisous Bisous et bon week end à toi aussi et courage si tu bosses<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> <br /> Je crois que beaucoup d'artiste<br /> sont décalés dans le temps !!!... Non ? ..<br /> <br /> Prends mon exemple .... Mdrrrrrrrrrrrrrrr...<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> et ils sont tous le plus souvent mal acceptés ...<br /> <br /> prends mon exemple aussi<br /> lol<br /> bisous<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> J'ai fermé les yeux et....<br /> Ah c'est fini..pardon...le morceau est sublime je ne connaissait pas le titre...<br /> merci Lili..heureusement heureusement que tu t'es trompé d'époque on ne t'aurais pas connu...!!!<br /> Bonne soirée.<br /> Bisous.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> J'ai pris le morceau le plus connu qu'on entend souvent dans quelques films pour justement mettre un nom dessus lol<br /> Merci Chris de m'encourager à vivre la mienne, c'est gentil .<br /> Gros bisous et bon samedi<br /> <br /> <br /> <br />